Infolettre

Lise-Marie publie régulièrement de nouveaux articles et vidéos. En vous abonnant à l'infolettre, vous en serez informé.

Soyez assuré que votre courriel sera traité avec respect, et que la fréquence des envois est raisonnable.
Courriel
Prénom
Nom de famille
Nous respectons la loi antispam C-28
skip to Main Content
Origine  Dépendance Affective

D’où vient la dépendance affective?

Comme il a été décrit dans notre article Vient-on au monde dépendant affectif, les comportements de dépendance affective se développent dès l’enfance, graduellement et selon l’importance des carences. Le manque d’attention ou d’affection au cours de l’enfance occasionne souvent un grand vide intérieur, que l’on cherchera à combler à travers nos relations.

Un insidieux conditionnement

Bien que ce ne soit pas le cas de tous, beaucoup de dépendants affectifs ont vécu dans leur jeune âge de l’instabilité, des sévices, de la négligence, du mépris ou encore de la violence physique et psychologique. Dans une famille où les soins bienveillants sont remplacés par ce genre de traitement, l’enfant finit par croire qu’il ne mérite pas d’être aimé. Il développera une piètre estime de lui-même, qui contribuera à lui faire éprouver un sentiment de honte. Pour survivre et s’adapter à cet environnement dysfonctionnel, il adoptera des comportements et des stratégies lui permettant de chasser ce sentiment.

Sans vivre d’abus ou de violence, d’autres ont reçu de leurs parents un amour inconstant pour toutes sortes de raisons (maladie, dépression ou autres problèmes de santé mentale). Certains dépendants affectifs ont eu des parents difficiles à satisfaire. Dans certaines familles, les besoins des enfants comptaient peu, ou pas du tout. Ces jeunes ont donc appris qu’il fallait faire beaucoup pour avoir droit à un peu d’attention et, d’une manière générale, donner le plus possible et ne demander presque rien. C’est ce qu’ils exigeront inévitablement de leur partenaire par la suite.

Envahissement affectif et conséquences

Motivé par ce besoin inconscient de retrouver son entièreté, le dépendant affectif développe une vision erronée de l’amour et voudra se fondre dans l’autre, fusionner. Il ne s’agit de pas ici de trop aimer, ou d’être trop démonstratif. Il souhaite devenir comme l’autre, il se dépersonnalise pour épouser la personnalité de l’autre. Consciemment ou non, il s’attend à ce que l’autre comble ce vide. C’est son ou sa partenaire qui a le devoir de le rendre heureux : il lui en remet la responsabilité!

Cela a des répercussions sur un couple et est au cœur de la souffrance relationnelle (voir l’article  La dépendance affective qui empoisonne). En effet, puisque l’individu cherche à combler le vide par l’autre, il finit inévitablement par se voir déçu, à la fois par lui-même et par l’autre, lorsqu’il réalise que son partenaire ne devine pas de lui-même ses besoins, ou ne les comble pas de la manière dont il voudrait. Il éprouve alors des sentiments dépressifs et cet « échec » lui renverra une image négative de lui-même. Cela n’exclut pas pour autant qu’un dépendant affectif puisse être dans une relation de couple pendant plusieurs années, mais leurs relations finissent assurément par leur apporter de la souffrance, plutôt que de l’épanouissement.

L’enfance : seul coupable ?

La dépendance affective ne dépend pas uniquement de l’amour que l’on reçoit étant enfant. D’une certaine manière, la société actuelle collabore considérablement à la valorisation de l’amour toxique et cela nous influence.

Nous sommes en effet bombardés par de multiples discours valorisant l’amour inconditionnel, passionnel et fusionnel. À travers les romans, les films et les chansons, on renforce l’idée que l’amour est la panacée à la solitude, à la souffrance et au malheur. Nous devrions trouver LE bon partenaire, « le seul et unique », qui sera là toute notre vie. L’exposition à des discours du type « je t’appartiens, tu m’appartiens » et « Je ne suis rien sans toi» ne fait que renforcir l’idée que l’autre est l’objet du bonheur absolu.

S’en sortir

Pour mettre fin à la spirale des besoins à combler créée par la dépendance affective, on doit prendre conscience de ce comportement envahissant et réaliser que l’autre ne peut pas remplir ce vide : ça ne sera  jamais assez ! Voir mon article La dépendance affective: peut-on s’en sortir? peut vous aider à y parvenir.

This Post Has One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez votre ebook gratuit

Soumettez le formulaire ci-dessous afin d’obtenir par courriel un lien permettant de télécharger gratuitement le ebook Maîtriser L’amour écrit par Lise-Marie Boudreau. Vous serez également inscrit à notre info-lettre, un outil permettant de demeurer à l’affût des dernières parutions du blogue de Lise-Marie.

Nous nous assurons que chacune de nos communications soit désirée. Veuillez lire notre Politique de Confidentialité pour de plus amples renseignements.

Back To Top