Infolettre

Lise-Marie publie régulièrement de nouveaux articles et vidéos. En vous abonnant à l'infolettre, vous en serez informé.

Soyez assuré que votre courriel sera traité avec respect, et que la fréquence des envois est raisonnable.
Courriel
Prénom
Nom de famille
Nous respectons la loi antispam C-28
skip to Main Content
Dépendance Empoisonne 3

La dépendance affective qui empoisonne

La dépendance affective peut préoccuper autant les nouveaux couples que les célibataires en manque d’une présence humaine. Mais fait-elle référence à une personne en manque d’amour ou une personne qui aime trop? Croyez-vous que nous sommes tous dépendants affectifs à différents niveaux? Voici ce que je tenterai de démystifier pour vous.

Mieux la comprendre

L’expression « dépendance affective » est souvent utilisée pour décrire une personne en manque d’amour ayant de grands besoins. Toutefois, elle a bien mauvaise presse, car tout ce qu’on en dit est négatif et engendre de la peur. Un jour ou l’autre, nous nous demandons tous si nous faisons partie de ces gens qui aiment trop ou qui aiment mal (voir article Êtes-vous dépendant affectif?).

Plusieurs auteurs nous ont permis de mieux comprendre cette dynamique en s’exprimant sur le sujet, que ce soit par des documentaires, des films, des entrevues, des articles, etc. Cependant, ils ne la décrivent pas tous de la même façon car même s’il y a souvent des points communs, la dépendance affective se vit et se manifeste différemment d’une personne à l’autre.

Dépendance affective ou attitude amoureuse?

Il est parfois difficile de différencier la dépendance affective et l’attitude amoureuse d’une personne dotée d’une grande capacité à aimer. Étiqueter une personne en manque d’amour en la qualifiant de « malade » peut avoir des effets néfastes (voir l’article La dépendance affective n’est pas une maladie). Par peur d’avoir l’air dépendant affectif, de « trop » aimer et d’avoir mal, une personne pourrait s’empêcher d’aimer librement et à fond. Ainsi, elle se dénature, se contrôle et met les freins à l’amour qui brûle en elle. Cela entraine un malaise dans la relation et la personne ne sait pas comment réagir; dans la majorité des cas, elle préfère afficher une « INDÉPENDANCE affective ».

Comme nous le verrons plus loin, se retenir d’aimer n’est pas une solution. Aimer avec les pieds sur les freins, c’est se priver de l’essence même de l’amour. La solution ne réside pas dans « l’indépendance affective », mais plutôt dans l’équilibre.

Ce qui crée les ravages relationnels, ce n’est pas la dépendance affective, mais plutôt les comportements compulsifs et toxiques qui en découlent. Tellement absorbé par le manque d’amour, un dépendant affectif ne voit pas le sentiment d’impuissance ni même la souffrance de l’autre devant ses attentes et ses demandes.

Aime-moi, je ne m’aime pas

Les dépendants affectifs sont souvent des personnes qui ne s’aiment pas, qui ont un manque d’estime personnel et de confiance en eux-mêmes et qui cherchent à l’extérieur ce qu’elles ne trouvent pas à l’intérieur d’elles-mêmes. N’arrivant pas à s’aimer et à composer avec les manques d’amour et d’affection, elles attendent beaucoup de l’autre. Le problème, ce n’est pas d’avoir des besoins d’attention, d’amour et de reconnaissance, mais bien de remettre à l’autre  la responsabilité de les combler.

En effet, si la dépendance affective apporte beaucoup de souffrance à celui qui en est atteint, il ne faut pas oublier que le partenaire de ce dernier en est tout autant affecté! Bien que cela se fasse de manière inconsciente, l’amour maladroit, insistant et souvent jaloux du dépendant affectif est épuisant. Pour combler un grand vide, le dépendant demande à l’autre de l’aimer se sentant incapable de le faire. Toute une responsabilité!

En s’attendant à ce que son partenaire lui fournisse ce qu’il n’a pas eu durant l’enfance, le dépendant affectif n’a malheureusement pas conscience des impacts que cela a sur son partenaire.  Il y a de fortes chances que cela le fasse se sentir inadéquat, impuissant, envahi et étouffé. Résultat? Il risque bien évidemment de quitter le navire. Et s’il reste, il y a de fortes chances pour qu’il ait en lui la même dynamique et préfère souffrir par amour. En effet, un dépendant affectif va généralement demeurer dans une relation même si elle lui empoisonne l’existence. L’idée de se retrouver seul est pour lui terrifiante! Cette peur  l’amène même à croire que personne ne voudra à nouveau de lui.

La dépendance affective empoisonne véritablement la vie! Elle intoxique celle du dépendant affectif en lui provoquant des comportements qui l’empêchent d’évoluer dans une relation saine. Elle pollue également celle de son partenaire, en lui mettant beaucoup de pression sur les épaules. Et que dire de la dynamique familiale que cela engendre lorsque des enfants sont eux aussi impliqués! Dans tous les cas, il est impératif d’intervenir, pour le bien-être de tous.

This Post Has 2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez votre ebook gratuit

Soumettez le formulaire ci-dessous afin d’obtenir par courriel un lien permettant de télécharger gratuitement le ebook Maîtriser L’amour écrit par Lise-Marie Boudreau. Vous serez également inscrit à notre info-lettre, un outil permettant de demeurer à l’affût des dernières parutions du blogue de Lise-Marie.

Nous nous assurons que chacune de nos communications soit désirée. Veuillez lire notre Politique de Confidentialité pour de plus amples renseignements.

Back To Top