Infolettre

Lise-Marie publie régulièrement de nouveaux articles et vidéos. En vous abonnant à l'infolettre, vous en serez informé.

Soyez assuré que votre courriel sera traité avec respect, et que la fréquence des envois est raisonnable.
Courriel
Prénom
Nom de famille
Nous respectons la loi antispam C-28
skip to Main Content
Toc Toc Toc !

Toc ! Toc ! Toc ! – Pause Réflexion 03


Si je cognais à la porte de votre cœur pour vous offrir l’occasion de vous sentir mieux là, ici, maintenant, qu’aurait-il à me dire ?

Entrez, vous êtes la bienvenue !

Ou encore :

Désolé, nous ne voulons pas de colporteur !

L’attitude que nous avons envers les autres est souvent le reflet de la perception que nous avons de nous même. On ne peut pas vraiment donner de l’amour et de l’aide aux autres si l’on ne parvient pas à développer au préalable l’amour de soi. Pourtant, c’est le propre des relations humaines que d’ignorer ou minimiser la souffrance par mesure de protection envers nous-mêmes. Ce tour de passepasse qu’opère notre cerveau rationnel explique le fait que la majorité des personnes qui ont besoin d’aide n’ont souvent pas conscience de leur désarroi. Pour la même raison, la plupart d’entre elles ne voient pas l’intérêt de partager leurs états d’âme à leur entourage et encore moins demander de l’aide professionnelle (thérapeute en relations humaines, psychothérapeute, coach professionnel, accompagnant spirituel, etc.) Résultat, nous recourrons à toutes sortes de stratégies d’évitement pour dissimuler notre peine et continuons à consommer et nous divertir afin de nous convaincre que tout va pour le mieux. Faire le choix d’une démarche d’accompagnement mérite que cela soit réfléchi devant le buffet des possibilités. Il importe de se fier à son ressenti, mais aussi à ce qui est concret… que cela soit diplôme reçu et références de clients satisfaits.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top